LES ENDIVES S'AFFOLENT

Publié le par flyingsardine

Année 2002/2003:

     Notre association se crée. Elle s'appelle Artoukon et ce qui nous unit au départ, c'est l'envie de créer de créer des choses ensemble, avec toujours un fil, quelque chose qui nous relie: l'envie de rire, de passer des bons moments et de le partager avec d'autres.
    Alors voilà, c'est parti.
   Premier projet: les endives. Le choix est volontaire. Nous choisissons un thème plat, fade, qui n'intéresse personne et à partir de là essayons d'en tirer quelque chose.
    Pendant un an et demi, au cours de mes périgrinations, accompagnée de mon carnet, je me prends pour le petit prince:
        "S'il te plait, dessine moi une endive"
Les gens se prennent au jeu et au bout du compte, mon carnet compte une bonne vingtaine de dessins d'endives recueillis dans toute la France.
    De retour à la maison, nous décidons de recopier, agrandir, mettre en valeur ces dessins afin d'en faire une expo.
    Mission accomplie puisqu'en juin 2003, nous inaugurons notre expo dans la joie et la bonne humeur. Notre cuisinier préféré nous prépare pour l'occasion une délicieuse recette dont il a le secret (Endives/saumon, Crème + son secret).
Voici quelques uns des tableaux de cette expo.
   La plupart de ces tableaux ont par la suite été vendus aux enchères.

                 ENDIVE IS YOUR LOVE         
                                                                                                                                                 
                      

                               
 









Collages de morceaux de miroirs
 peinture acrylique, réalisation de petits vêtements à partir de plumes et de morceaux de tissus.



ENDIVE BETTY BOOP

                                             

    Réalisé par des enfants avec de la
  peinture acrylique.





L'ENDIVE DE NOËL
                                                

 


 


Peinture à l'huile,
  collage de papiers journaux déchirés,
  papier crépon en boule      
  morceaux de miroirs cassés





L'ENDIVE ALLUMEE          
                
 




    



ET DIEU CREA L'ENDIVE


    Acrylique et papiers collés....
         NO COMMENT

                                                               




L'ENDIVE A LA COQUE 

                                                              

  Réalisée entièrement à partir
  de coquilles d'oeufs teintées à de
  l'encre et collées une par une ....

  Il y a aussi des petits bouts de tissus collés.

L'ENDIVE A REACTION


 

                                                                                   
     





Allez, une dernière pour le plaisir.               
         


 Celle-ci c'est le sourire de la Chiconde, c'est écrit dessus.


 Elle est belle.

 C'est sorti des grandes mains de Sophie de Lille;




Béné, quant à elle, nous a offert cette magnifique pièce de choix!
Jugez par vous mêmes.









  Mais il n'y a pas que des tableaux de peintures, ll y a aussi de belles photos trafiquées par notre ami Frank de Nantes, toujours sur le thème de l'Endive.
Cherchez l'Endive ....



Souvenir d'endives...

   Je me souviens très bien de ma première rencontre avec l'endive, je veux dire, ma "réelle et profonde plongée dans son monde".
   Comment oublier cette expérience terrible et angoissante dont le souvenir me donne encore la chair de poule...
   C'était en 1991 ( année au chiffre annonciateur des pires ennuis ) et je me préparais pour une des épreuves orales d'un examen dont le nom et le sens se sont perdus dans les méandres de ma vie antérieure. L'épreuve en question s'appelait EPI (Epreuve Pluridisciplinaire Intersidérale, ou quelque chose du genre ) : tirage au sort d'un sujet, 3h de préparation écrite. Je n'ai jamais eu de chance aux tirages au sort. Ma main plongea dans le panier, remontant avec elle le sujet N°= 2...
   En dépliant le petit papier avec une lenteur maladive, je vis apparaître la première lettre :
          Un E gigantesque et menaçant.
    Une multitude de soupçons idiots passa dans mon esprit : E = Epinards, Estragon, Ecureuil, Energumène, Extra-terrestre, Eg... et le papier fut déplié : Endive...
    Je me figeai d'horreur. Impossible de fuir, là où j'étais, j'avais atteint le point de Non Retour.
   Une voix fusa comme l'éclair et termina sa course comme un électrochoc juste entre mes deux yeux : "Ah, sujet N°= 2! Voilà le dossier, allez vous asseoir, vous avez 3 heures !"
   3 heures ! Plus que 3 heures de vie ! A quoi allais-je bien pouvoir les consacrer ?
   Je regardais autour de moi et je vis d'autres de mes semblables, assis depuis plus logntemps que moi. Combien de temps leur restait-il à eux ? Et qu'en faisaient-ils, eux ?
   Contre toute attente, ils avaient le nez plongé dans des dossiers aussi épais que le mien ; ils semblaient lire et prendre des notes ! Quel comportement étrange pour des gens qui n'ont plus que quelques heures à vivre...
   Je me mis à réfléchir à la situation et je me dis que finalement cette idée n'était pas pire qu'une autre et j'ouvris mon dossier.
   C'est alors que je plongeai dans un univers étrange aux allures de plus en plus sinistres. 
   Puis, au fil de ma lecture, j'avançais dans une horreur que je n'aurais pu soupçonner et j'en oubliais progressivement mon passage proche dans l'au-delà. La part de ténèbres qui était en moi explosa pour m'aspirer dans une angoisse encore plus sombre.
   J'appris la vérité sur l'Endive.
   Je me dois aujourd'hui de partager ce secret.
   L'endive est un être vivant souterrain et terrifiant, élevé dans le noir, torturé, mutilé et dénaturé.
   L'endive n'est pas ce qu'elle devrait être.
   Elle n'est pas l'être jaune, tendre et innofensif que l'on croit. Non, l'endive, la vraie, l'originelle, est grande, vigoureuse, rugueuse et - verte !
   Oui, verte - verte comme les feuilles naissantes du printemps, verte comme l'oeil magique et ensorceleur de la Vouivre de nos légendes !
   Et comment, et pourquoi, en est-elle arrivée là ?
  Parce qu'elle est tombée sous le joug cruel des hommes, qui dans leur folie nostalgique de pureté ont crée des êtres mutants, obéissant aux critères poussièreux et incompris d'une mythologie énigmatique.
   L'endive, nourriture terrestre, a été choisie.
   Choisie pour représenter les aspirations spirituelles profondes de notre culture.
   A jamais privée de lumière pour garder son teint pâle et sa blondeur d'enfant, l'endive est devenu le symbole martyrisé d'une innocence et d'une tendresse qu'étant incapables de préserver nous-mêmes, nous pensions atteindre par l'entremise d'une chicorée trafiquée !
   Quel trouble et quelle révélation !
   J'avais mis le doigt, sans le savoir sur le coeur d'une terrible affaire de moeurs végétale qui allait bouleverser ma vie.
   Et je me suis mise à m'identifier à cette endive. Je pensais comme elle, je voyais comme elle, je souffrais comme elle - j'Etais Elle-
   C'est alors que les électrochocs revinrent à l'assaut : "Votre Temps est écoulé !"
   Je me levai, sans un mot, en proie à une transe hypnotique et je me dirigeai vers la porte.
   L'endive que j'étais devenue emprunta le long corridor noir au bout duquel m'attendaient mes bourreaux.
   C'est alors, que je compris que la seule chose qu'il m'ait jamais été donnée de faire était de défendre chèrement mon existence et de crier, mon droit à l'imperfection...

                                                                                                           KATE


Publié dans CREATIONS de L'ASSO

Commenter cet article