AU FOND DU COULOIR

Publié le par flyingsardine

  Cette petite phrase sans verbe résume bien ce qui va suivre.
Ca ne vous rappelle pas quelque chose ce "dernière porte à gauche?"
  Je vous situe un peu le contexte:
  Vous êtes au restaurant, ou bien au bistrot en train de boire une petite bière, ou encore aux Assedic ou à la Caf, chez le médecin, enfin n'importe où, et une envie pressante de faire ce que personne ne peut faire à votre place:
        - Excusez moi, les toilettes s'il vous plaît?
        - Dernière porte à gauche!
  Et voilà, bingo. Le petit coin, les WC, les toilettes, los servicios, the toilets,les chiottes ...
  J'ai eu l'occasion de croiser toute sorte de toilettes au cours de mes divagations.
Mais certains toilettes ont particulièrement retenu mon attention, et comme j'aime partager, je vous offre un petit coup d'oeil sur ma galerie.
  Il préférable de se trouver à proximité d'une cuvette ou justement, d'un toilette (bien entretenu si possible)


 Comme l'indique la légende, cette photo a été prise en Taïlande.
Ce sont comme des toilettes à la turque, sauf que l'on est perché dessus, c'est hygiénique et confortable, bref, rien à redire si je devais lui attribuer une note, ce serait 20 sur 20.









Continuons la visite.

 Cette photo  a également été prise en Thaïlande.
Le principe du toilette est le même, avec malgré tout une petite variante.
Toilette et douche ne font qu'un , il faut se mettre debout sur la cuvette pour prendre sa douche car l'espace est exigü.
  Mais ce qui compte, c'est de pouvoir se doucher. Du coup, les toilettes sont toujours propres, on peut même faire pipi en se douchant sans culpabiliser!
 C'est un peu le concept du 2en1.

Nous allons continuer le voyage, ça ne se corse pas vraiment encore, mieux vaut un décollage tout en douceur.








Cette fois-ci, nous sommes sur le continent africain, en Côte d'ivoire très exactement ( Bassam).
Le principe de ces toilettes est exactement le même que le précédent.
En fait, le toilette est installé dans le bac à douche.

Malheureusement, la photo est mal cadrée et on ne voit pas la pomme de douche au plafond.


  Je vois des petits malins qui s'imaginent même que c'est en tirant la chasse que l'on peut se doucher.
Mais non, pourtant ce n'était pas si idiot que cela.

  Continuons cette exploration sensorielle.




Nous sommes toujours sur le continent africain, au Mali cette fois- ci (Kayes).
 C'est dans cette ville qu'ont éclaté les premiers scandales sur la manière dont la France "raccompagnait" les sans papiers maliens.
Entourez la bonne réponse:
*Ils étaient raccompagnés de manièrere respectueuse (bonjour, merci, excusez moi, au plaisir de vous revoir....)
*Ils étaient raccompagnés de manière brutale et honteuse

Cette ville s'appelle Kayes, c'est une ville de transit pour beaucoup de gens là-bas, frontalière avec le Sénégal entre autres.
Mais revenons à nos toilettes.
 L'on distingue mal sur cette photo l'ambiance qui se dégageait de ce lieu.Le bas des murs et le sol laissent présager lde son état olfactif, poisseux, et la couleur brun- orangée qui apparaît dans la cuvette n'est pas un effet de style et n'a pas été retouchée par Photoshop.

On continue


Hotel de passe à Dakar.

Pas de chasse d'eau alors on utilise des bouteilles d'eau pour "chasser"...

 Bon, on s'habitue à tout.








  Il y a certains moments dans la vie où il faut savoir prendre sur soi!
Photo prise à Bamako dans l'endroit où les lits étaient les moins cher, et pour cause.Je passe la description du lit pour me consacrer à ce qui nous intéresse: les toilettes.
Sur un côté de la cour, une porte qui s'écroule quand on la pousse.
Lorsque la porte tombe, la lumière innonde ce lieu sans fenêtre et donc, cela dérange les cafards qui retournent en courant, dans le trou dans un crissement surprenant.
On est presque gêné de les avoir dérangés.
Puis, il faut rentrer dans ce lieu car on y est bien venu pour quelque chose. Mais il est vrai que, sans vouloir faire ma mijorée, la chaleur avoisinant les 50°, mêlée à l'odeur âcre qu'il y a au fond du trou mais également à côté, provoque un mouvement de recul.
Et puis je n'ai rien contre le monde des insectes, mais après tout, ce lieu était plutôt le leur et celui qui poussait cette porte était un peu un fauteur de trouble.
Au risque de me répéter, il y a des moments dans la vie où il faut savoir prendre sur soi.


  La photo suivante peut nous réconcilier avec la vie! Et oui, quoi de plus magnifique qu'un coucher de soleil rasant, lorsque une légère fraîcheur vient enfin caresser les dermes gorgés de la  chaleur moite accumulée dans une journée. (oui, j'arrête, je sais que je peux parfois être un peu lourde).
 En tout cas, ces toilettes là battent tous les records: propreté, accessibilité, hygiène assurée, air purifié en permanence....
  Mieux vaut quand même bien choisir son horaire afin de préserver son intimité!


Allez, encore une. Cette fois-ci nous sommes entre Bombay et Varanasi, dans le train. Vous avez la chance de n'avoir que l'image et pas l'odeur!


Un peu de poésie dans un monde qui vote sarkozy!La photo qui suit a été prise dans le Yeun Elez, petit coin de lande et de paysages accidentés.

Publié dans LASARDINE EN VOYAGE

Commenter cet article