AILLEURS

Publié le par flyingsardine

    Important d'aller voir ce qu'il se passe ailleurs pour voir un peu plus loin que le bout de ses pieds.
  Oh, point besoin d'aller très loinParfois il suffit juste de faire quelques kilomètres pour se faire du bien.
   Parfois on a un peu plus de chance et l'occasion se présente de parcourir des centaines de kilomètres.
    J'ai eu cette chance là, alors j'ai envie de  partager avec tous ceux que cela intéresse.


 Cahors

    Cahors est entouréé par le Lot. C'est une ville très agréable, ni trop grande, ni trop petite. Le temps y est bien plus clément que dans mon Finistère! (Je ne suis absolument pas originaire de là).
  On y  mange  très bien aussi et les petits vins sont excellents!
  Si votre chemin passe par Cahors, n'hésitez pas à faire le détour.
    Le pont Valentré donne une petite idée de ce que devait être Cahors au Moyen Age.
Il y a de très belles ballades à faire et ce coin est resté relativement "sauvage".

 
La photo qui suit, je l'ai prise au dessus du pont
Valentré, sur les ruines d'une vieille maison(été 2006).
  On dirait un vieux doudou tout rapiécé, trop câliné, mais si content de son sort!
  Si vous passez par Cahors, faites un petit tour au Barouf, petit bistrot bien sympathique, très animé les jours de marché, et l'accueil y est très sympatique.
  D'ailleurs, il faut préciser aussi que le marché de Cahors est très coloré et regorge de bonnes choses!






  BORDEAUX
  La photo qui suit a été prise au cours du joli mois de février ensoleillé de cette année 2007. Toutes les terrasses étaient sorties et les rues fourmillaient.
  Bordeaux en plein effervescence, la fière ville profite du soleil d'hiver  pour  sécher un peu ses belles rues pavées,  elle  prend l'air, les bras nus.
Trève de poésie!
 
  
En voyant ce qu'il restait de ce vélo, j'ai pensé à la tête que j'aurais faite si ça avait été mon vélo!
   Et j'aurais aimé être là pour voir la tête qu'a fait le propriétaire du vélo!
Après Bordeaux, me voici en direction du bassin d'Arcachon.




                


  ....ET SA REGION...

    Photo prise près de la dune du Pyla, dans un village dont j'ai oublié le nom . Le coin est très chic, très propre, de belles et grandes maisons entourées de grands jardins bien entretenus.
La photo est prise dans l'un de ces grands jardins qui bordent le bassin.

  Légerement écoeurée par la dune du Pyla : petite mes parents nous y emmenaient parfois mon frère et moi.
  Aujourd'hui, il faut payer pour s'approcher de la dune, pour garer la voiture.... Il ya certainement des moyens pour contourner cela, mais il faut être du coin pour le savoir.
 

AILLEURS, mais plus loin

Je vais vous présenter quelques photos commentées, mais sans être trop lourde,de quelques magnifiques découvertes.
C'est beau, n'est ce pas?
Dans quel pays cette photo a-t-elle bien pu être prise?
Je peux même vous montrer la face B, le verso, bref, l'arrière de ce monument.
Cela fait presque 15 ans que je me trouvais au pied de cette oeuvre d'art et pour dire la vérité, j'ai oublié beaucoup de détails la concernant.
Allez, je vous offre le face nord:


Je vous avais prévenus, c'est beau!
Le premier qui me propose une réponse, je lui envoie une photo plus drôle!







 Continuons tranquillement ce voyage.
Nous voici à Dehli
Sur cette photo, nous sourions toutes les deux, et pour cause, nous avons passé un moment si fort ensemble.
Mais si l'on y regarde d'un peu plus près, on remarque que mon amie a de grosses marques dans le cou, sur le bas du visage et sur la main. Sur la photo on voit que son ventre porte également de grosses marques.
Voilà une de ces femmes indiennes, marquées à vie par la tradition.
Elle a été brûlée vive suite à son premier mariage. Pour des histoires de dot, bien entendu. Puis elle a été laissée pour morte.
Elle s'en est sortie et elle a eu la chance de rencontrer par la suite un homme qui l'a épousée et respectée.
Mais il y en a des milliers comme elle qui ne s'en sortent pas!
 Je mets cette photo en hommage à toutes les femmes qui souffrent, qui sont traitées comme de la viande, de la marchandise, de la merde, celles qui sont humiliées, maltraitées,souillées, celles qui donnent tout pour que les leurs aient un peu de dignité.
  Je sais la place privilégiée que j'occupe en tant qu'occidentale avec un job, des enfants, un toît, des assiettes remplies tous les jours et même si nous avons tous des soucis, il faut relativiser dans la mesure du possible!

                                
Allez, je vous présente une autre femme magnifique. elle bosse sans arrêt sur sa machine pour pouvoir tenir sa famille qui compte à peu près 6 membres fixes plus les cousins, cousines et autres qui viennent régulièrement.
Il n'y a qu'elle, et parfois aussi sa fille qui travaille pour la fratrie.
Il n'y a pas de papa présent et les fils ne bossent pas, au contraire, ils dépensent sans compter en alcoohl et en fumette.
NON, je ne suis pas féministe, mais admirative!   

                                                                                                           






La photo qui suit a été prise dans le train, ces quatre hommes vivent de mendicité et sont absolument intouchables. Ils n'ont aucune place dans la société indienne. Un moment d'échange inoubliable, ils souhaitaient que l'on fasse connaître leur situation.


Publié dans LASARDINE EN VOYAGE

Commenter cet article